L'anse de l'écriture.

La théorie de la tasse bleue.

Dans l’une de mes anciennes demeures, mes tasses étaient suspendues magnifiquement au-dessus du comptoir principal de la cuisine et quand la visite arrivait, je leur demandais de choisir leur compagnon pour leur breuvage chaud.

Je dois préciser qu’il y avait là environ une vingtaine de récipients munis d’une anse, tous dans les teintes de vert et une bleue.

À ma grande surprise, chaque fois, on choisissait la tasse bleue et ce jamais pour la même raison ; ce qui me fascinait.

Ce que j’y ai découvert est la pensée des gens, la manière dont ils percevaient la différence. Voici la question que je pose : doit-on écrire en mode tasse verte, qui ressemble à ce qu’il y a sur le marché, qui est socialement accepté ou l’on y va pour la bleue, l’unicité, l’originalité et authenticité ?

J’ai résolu l’affaire assez vite. Comme vous l’avez lu plus tôt : on choisit toujours la tasse bleue.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s